Les organisations syndicales de la Fonction publique (CFDT, CFTC, CGT, FA-FP, FSU, Solidaires, UNSA-FP) appellent tous les agents publics à une journée d’actions le 15 mai pour exiger une revalorisation des rémunérations et défendre nos emplois.

Le SE-UNSA et l'UNSA-éducation appellent à la grève pour un meilleur pouvoir d'achat.

15mai2014

Après quatre années de gel du point d’indice et une baisse impor­tante du pou­voir d’achat depuis dix ans, la pers­pec­tive d’un blo­cage des salai­res pen­dant deux années sup­plé­men­tai­res est tota­le­ment inac­cep­ta­ble. L’inter­syn­di­cale exige :

  • Une reva­lo­ri­sa­tion immé­diate du point d’indice
  • La refonte de la grille pour une meilleure reconnais­sance des com­pé­ten­ces et des qua­li­fi­ca­tions
  • Le ren­for­ce­ment de la part indi­ciaire dans la rému­né­ra­tion
  • l’égalité sala­riale entre les femmes et les hommes

Les pers­pec­ti­ves de sup­pres­sions d’emplois pèsent sur les mis­sions du ser­vice public, la qua­lité du ser­vice rendu aux usa­gers et sur les condi­tions de tra­vail de tous les agents. Nous reven­di­quons :

  • Des emplois sta­tu­tai­res pour faire face aux besoins
  • Davantage de garan­ties pour les contrac­tuels
  • Des pers­pec­ti­ves de car­rière et de mobi­lité pour tous les agents
  • La pos­si­bi­lité d’exer­cer les mis­sions de ser­vice public dans des condi­tions décen­tes.

L’UNSA Fonction publi­que appelle les agents publics de toute la Fonction publi­que à se mobi­li­ser pour faire du 15 mai une jour­née forte de pro­tes­ta­tions.